banner ad

10 situations qui prouvent qu’un message lu ne l’est peut être pas ! Patience donc :)

| 30 décembre 2016 | 0 commentaire

Nous sommes dans un monde de consommation (cette phrase, je pense l’avoir écrite 1000 fois !!). Nos sociétés modernes ne nous enseignent plus la patience et ses bienfaits. Je met une pièce dans le distributeur pour avoir des chips dans la seconde. J’appelle pour avoir une réponse dans la minute. Je vais à l’hypermarché pour avoir tout ce dont j’ai besoin dans l’heure. Je commande en chronopost pour être livré(e) dans la journée. Je fais des abdos pour avoir le ventre plat ce week end au mariage d’une amie.

Il y a quelques jours, je découvre une série de messages privés sur ma page Facebook. Des salutations… puis une demande… puis des ????… encore des ????… et ce dans la même journée. Je me suis alors questionnée. J’ai déjà eu le droit aux « allo », « je sais que vous m’avez lu(e) », « êtes-vous là ? », et tout d’un coup ça m’a inspiré ce billet.

Une impatience virtuelle

Lorsque certaines personnes envoient un SMS ou un mail, elles s’attendent à ce qu’on leur réponde dans l’heure. Si ce n’est pas le cas, peut s’en suivre des messages de rappel tel que des « ???? », ou des « je vous ai envoyé un message hier, je ne comprends pas votre silence ? ». La machine entre deux personnes semble déshumaniser nos relations et nos échanges.

Si présentement une personne disponible décide d’en solliciter une autre, elle considèrera que cette dernière est elle-aussi inoccupée. Pire, les accusés de réception des boîtes de e-mailing, des téléphones dernière génération, et la petite coche sur les messageries instantanées sont une preuve à charge, et le demandeur, en constatant que son message a été lu, se verra outré face au silence du sollicité. « Mon message lui a été remis il y a sept heures, j’ai même la preuve qu’elle/il l’a lu ! Je ne comprends pas pourquoi il/elle ne me répond pas ! ». Il s’agit de la version soft, car les personnes ayant de l’imagination peuvent très vite s’imaginer tout un tas de choses ! « Je le savais elle/il me fait la tronche ! », « Elle/il est toujours distant avec moi… », « Elle/il me snobe encore une fois ! C’est insupportable ! », « Elle/il ne veut pas me répondre, cette demande la/le gêne… »… Vous pouvez décliner ceci à l’infini !

Mais cessons un instant d’agir comme des consommateurs pressés. Un message marqué comme « lu », l’a-t-il été vraiment ? Voici dix situations qui me sont arrivées (en réalité, la 6 ne m’est pas souvent arrivée, c’est ma soeur qui me la soufflée !), et qui peuvent peut être permettre à certain(e)s de prendre du recul ;

  1. Je quitte souvent mon ordinateur avec l’onglet Facebook ouvert, tous les MP reçus avant la mise en veille automatique de mon ordinateur seront donc marqués comme lus.
  2. Je reçois une notification pour un message (SMS ou message privé sur les réseaux), je l’ouvre à peine lorsqu’une de mes filles crie après être tombée. Il est fort possible qu’en reprenant mon téléphone quelques minutes plus tard j’oublie le message que j’étais en train de lire.
  3. Je suis dans la salle d’attente, j’en profite pour traiter mes mails, je lis deux phrases et l’orthophoniste ouvre la porte pour m’annoncer la fin de la séance. Et hop un nouveau mail qui sera traité plus tard, mais qui est marqué comme lu !
  4. Je reçois une notification pour un message, et une petite menotte (qui n’est pas la mienne) clique dessus. Il me faudra parfois plusieurs heures avant de m’en apercevoir.
  5. Une personne m’écrit, je vois la notification alors que je fais les courses ou que je suis avec les Zalphabus, je l’ouvre puis me rend compte qu’il m’est impossible de me concentrer sur un message avec des enfants autour, ou mes filles dans les allées du supermarché, je prends la décision de le lire plus tard au calme pour y répondre posément…
  6. Je suis une recette sur mon smartphone, quand une notification apparaît, j’ouvre le message avec le petit doigt pour mieux le fermer (au lieu de retirer simplement la notifications selon les paramètres de l’appli).
  7. J’utilise mon smartphone comme GPS, je ne connais pas la route lorsqu’un message s’affiche sur mon écran cachant mon itinéraire !! Dans l’urgence j’ouvre puis referme, car dans la précipitation je n’arrive pas à faire disparaître la notification !
  8. J’ouvre un message et mon téléphone s’éteint (il lui restait pourtant 10% !!!)
  9. J’ouvre un message et mon téléphone tombe, je vérifie qu’il aille bien et ferme l’appli machinalement… S’il a sa vitre brisée il me faudra quelques minutes pour m’en remettre, j’en oublierais même le message (pas fréquent mais ça m’est arrivé !)
  10. J’ouvre un message et je me fais mal : je me cogne la tête, le pied, ou je tombe… dans ce cas si je suis à la maison direction le congélateur pour mettre du froid. Si je suis à l’extérieur je dois me concentrer pour ne pas me tordre en deux ou crier… le message en devient transparent, je ferme l’appli et fait mine que tout va bien !

Y a-t-il de véritables urgences virtuelles ? Peut-on nous reprocher de ne pas être connecté quand il le faudrait pour nos interlocuteurs ? Je ne le crois pas. Il est temps de faire la part des choses, de solliciter le monde réel, et je me fais ce rappel à moi-même : ne pas chercher absolument à lire tous mes messages lorsque je suis occupée ou/et à l’extérieur ^_^ Le résultat est parfois pire !

J’espère vous avoir fait rire, car ce qui suit est bien moins amusant…

Et dans la vie de tous les jours ?

Cette impatience se matérialise aussi dans notre vie « réelle », j’en ai pris conscience hier en visualisant la vidéo d’un médecin généraliste qui tente de sensibiliser les patients se plaignant du retard systématique des médecins.

Je trouve cela bien plus triste encore que cette impatience virtuelle. Issue d’une famille d’artisans-commerçants, je peux vous dire que le monde du service est un monde parfois sans bienveillance (je ne parle que des prestataires de services qui font bien leur job), qu’un client peut très vite se transformer en consommateur, déshumaniser l’être humain qui besogne pour lui, se considérer comme un être supérieur, dénué d’émotions…

Un sourire, de la patience, du respect des deux côtés, et la vie n’en sera que plus belle !

#Enjoy

Tags: , , , , , , ,

Category: Développement personnel

Oumzaza

A propos de l'auteur ()

Dans le désordre fondatrice d'Oumzaza.fr, rédactrice pour différents sites, bénévole chez Lallab.org, auteure du livre "Pour une éducation responsable", maman instructrice #IEF, et présidente des Zalphabus organisant des sorties et ateliers en Île de France pour les enfants dès 3 ans !

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Partagez !

Partagez ça sur vos réseaux !