banner ad
banner ad
banner ad

Les pupitres, du 19ème siècle à nos jours…

| 1 janvier 2014 | 4 commentaires

C’est au 19ème siècle que le pupitre fait son apparition dans les écoles de France. Avant cela, les élèves n’avaient que des bancs, et écrivaient sur leurs genoux. Peu de classes étaient dotées de tréteaux et de planches en guise de table.

pupitre-americain

Pupitre américain grand modèle

Les pupitres pouvaient asseoir jusqu’à sept ou huit écoliers, les immobilisant à leur place. L’instituteur surveillant alors leur travail en passant entre les rangs.

Selon les époques et les régions, chaque pupitre avait sa particularité. Certains avaient une feuille de schiste incrustée dans le bois servant d’ardoise. D’autre prévoyaient un emplacement particulier pour les bougies. Jusqu’à 1920-1930, une encoche créait une séparation dans le bois de la table entre les filles et les garçons, afin qu’ils entrent et sortent chacun de leur côté. D’autres pupitres  encore avaient un encrier supplémentaire, rempli d’encre rouge afin de permettre au maître de corriger les travaux des élèves.

pupitre-double

Pupitre double

Mais dès le milieu du 19ème siècle, l’on craint la myopie et la scoliose du fait de l’éclairage et de l’agencement des pupitres. Ainsi, afin d’éviter les mauvaises postures, les pupitres collectifs disparaissent, les éclairages évoluent. Les tables de deux se multiplient avec des dossiers aux chaises et des casiers de rangement. L’élève doit alors relever l’abattant de son pupitre afin d’y ranger ses affaires, mais ce système bruyant et peu pratique est critiqué par les enseignants.

En fin d’année, les élèves doivent  poncer à l’aide de papier de verre leur table en bois ciré afin d’effacer les tâches d’encre notamment. C’est pourquoi les pupitres présentent des creux irréguliers sur leur table.

pupitre-annees-70

Pupitre double des années 60-70

Arrivent les pupitres mi-bois mi-métal au 20ème siècle.  Puis vers les années 1950, les mentalités changent, et l’on considèrent que l’enfant doit être mieux installé. L’ordre et la discipline laissent place à plus d’espace pour l’élève. Le mobilier s’adapte et tend à lui permettre de bouger, de s’exprimer, d’être plus actif en classe vers les années 1960-1970. C’est la fin des meubles fixés au sol et de l’enseignement frontal. Les chaises séparées des tables font leur apparition. Les plans inclinés sont également remplacés par des tables planes. Des rainures retiennent alors les crayons et les stylos.

pupitre

Crédit Photo

Ces pupitres ont aujourd’hui disparu de nos salles de classes, mais je ne peux m’empêcher d’en rechercher ici et là, sur les sites de petites annonces ou les brocantes. Un mobilier esthétique et pratique dans une chambre d’enfant de par sa solidité, sa stabilité et le peu d’espace qu’il réclame… à suivre !

Source

Pinterest

Tags: , , , , ,

Category: A l'école

Oumzaza

A propos de l'auteur ()

Oumzaza, créatrice et rédac' chef du Webzine des familles ! J'aime m'informer et écrire sur l'actualité autour des familles, partager des dossiers importants autour de l'éducation et de l'instruction, parler maternage, santé, shopping, sorties, activités manuelles..., et surtout échanger avec vous !

Commentaires (4)

Trackback URL | Flux RSS des commentaires

  1. 1

    As salam aleykoum

    On ne peut s’empêcher d’être nostalgique à la lecture de cette article. Lorsque j’était en primaire mon pupitre ressemblait étrangement à celui des années 60 70 et pourtant je n’ai que la trentaine :)

    L’élève du 19 ème siècle avait tout intérêt à être droitier d’après ce que je vois ^^

  2. 2

    As-Salam’alykoum

    J’aime bcp aussi ces vieux pupitres ^^

    y en a quelques uns sur lesquels on peut étudier à la bibliothèque de la cité des sciences j’aime l’idée !

  3. 3
    Oumouyoussouf dit :

    Assalamou alaykoum oukhti

    J’en ai acheté un walhamdoulillah sur un site d’annonces
    Guette bien in chaa Allah tu trouveras ton bonheur in chaa Allah

    Hayyaki allah

Laisser un commentaire

banner ad
banner ad
Email